Pierre Poujade, l’homme qui lança Le Pen dans la politique


Carrefour est-ouest, le blog de Gérard Delaloye

Le quotidien suisse français Le Temps fête aujourd’hui son quinzième anniversaire en offrant à ses lecteurs un numéro spécial fort cossu. Mais non dépourvu de contradictions, un peu à l’image de ses premiers sponsors – la banque privée genevoise – en s’interrogeant longuement sur ce que sera le monde dans 15 ans, mais en oubliant de réfléchir sur son propre avenir. Or ses récentes difficultés, les licenciements survenus ces mois passés, mériteraient une analyse plus sérieuse que l’affirmation autoproclamée d’une qualité inégalée autant qu’inégalable. Le Temps est un bon journal, mais sa ligne éditoriale centrée sur l’économie et, surtout, la finance va finir par lui jouer un mauvais tour. J’ai compté il y a quinze parmi les fondateurs du titre comme rédacteur commis aux rappels historiques. Mon premier papier dressait un portrait de Pierre Poujade, un politicien français de seconde zone qui laissa son nom au populisme de droite contemporain…

View original post 1.676 altre parole

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...